Newsletter SPORT SANTE
N°5 
La parole aux acteurs...
SAPHYR a rencontré Marie-Eve BALTZINGER, Présidente de l'association Respir'Action 57. Cette association de patients qui a vu le jour en 2007 rassemble des personnes "insuffisants respiratoires".

Comment avez-vous découvert SAPHYR ?
C'est Laurent POJER, éducateur sportif à l'Athlétisme Club Metz Métropole, qui nous a parlé de SAPHYR. La proposition correspondait à nos attentes en matière d'accompagnement pour l'activité physique de nos adhérents.
Suite à cela, nous avons pris contact avec le CROS Lorraine et nous avons élaboré ensemble un projet structuré.

Que vous apporte le partenariat avec SAPHYR ?

Ce partenariat a incité plusieurs personnes à pratiquer la marche nordique. Au départ de ces séances, nous peinions à réunir 5 personnes pour cette activité. Depuis SAPHYR, nous sommes au moins 8 personnes à chaque séance et toutes sont ravies!
SAPHYR a permis à certains de dédramatiser le problème.

Comment se déroulent les séances d'activité physique avec vos patients ?

Elles sont assez toniques ! C'est vraiment très agréable. Chaque fois que l'on s'adresse à des malades, on a tendance à leur proposer de la gym douce. On n'est pas en sucre vous savez. Avec ces séances-là, on est fatigué... et ravi ! Elles correspondent davantage à nos attentes. Certaines personnes nous ont confiés vouloir continuer les séances après l'accompagnement SAPHYR. D'autres seraient intéressées par des cours de natation ou de gymnastique. Nous allons essayer de mettre cela en place.
Activité physique et santé : zoom sur...
Le prix de l'essence augmente ! Tant mieux ?

Qu'on ne s'y trompe pas : nous ne prétendons pas vouloir faire l'apologie des hausses de tarifs, quelles qu'elles soient.
Mais tout de même, il semblerait bien que l'augmentation du prix de l'essence ait un impact qui nous intéresse. C'est le surprenant résultat d'une étude scientifique nord-américaine publiée le 18 février dernier dans la très sérieuse revue Preventive Medicine (1).
L'histoire commence en 1985, quand des chercheurs recrutent 5115 volontaires âgés de 18 à 30 ans, dont environ 55 % de femmes, et habitant dans une grande ville.
Ces personnes sont suivies pendant 15 ans et leur degré d'activité physique est régulièrement mesuré par questionnaire. Parallèlement, les variations du prix du carburant sont soigneusement répertoriées par un institut de recherche économique indépendant.
La conclusion est sans appel. En moyenne, une élévation du prix de l'essence de 25 cents par litre, soit environ 18 centimes d'euros, est associée à une augmentation de la durée de marche hebdomadaire de 3 minutes ! D'une façon générale, toute élévation du prix à la pompe bénéficie aux activités physiques modérées. En revanche, d'autres activités en pâtissent, comme, dans cette étude, le bowling et certains sports de raquettes (peut-être en raison des déplacements nécessaires pour gagner les lieux de pratique adéquats).
Compte tenu de la conjoncture : tous à vos pompes !

(1) Hou, N., et al., Longitudinal trends in gasoline price and physical activity: The CARDIA study, Prev. Med. (2011),
doi:10.1016/j.ypmed.2011.02.007
Nos partenaires à l'honneur
L'Assurance Maladie.
L'Assurance Maladie n'a pas à proprement parler de missions spécifiques dans le champ de l'activité physique à des fins de santé.

Sa légitimité dans le domaine de la prévention est assise sur ses principes fondateurs de solidarité, d'équité et de neutralité : l'accès aux soins (CMU, CMU-C, RSA…) et au travers des financements mobilisés (financeur principal du système de santé), des informations détenues (systèmes d'informations de l'assurance maladie), de son expérience acquise, des échanges conventionnels avec les différentes professions de santé (convention médicale, médecin traitant, CAPI…) et des moyens humains et des compétences mobilisées.

Ses principaux leviers d'actions sont les suivants :

1. Sa participation à la définition des priorités nationales, régionales et des programmes de mise en œuvre, en tant que membre de plusieurs instances et organismes œuvrant dans le champ de la santé publique et de la prévention (Haut conseil de santé publique, conférences de santé, INPES, …)
2. Et sa capacité à :
• Mener ses propres programmes en gestion directe ;
• Mobiliser les professionnels de santé via des accords conventionnels et notamment les médecins traitants ;
• Informer ses bénéficiaires en s'appuyant sur des moyens d'information diversifiés.

C'est à ces divers titres que l'Assurance maladie est intervenue à l'origine du dispositif SAPHYR en région Lorraine.
Découvrez une nouvelle rubrique sur le site Internet du CROSL :

Saphyr dans la presse


Module d'information pour les éducateurs sportifs

SAPHYR Lorraine organise, vendredi 25 mars à Metz, un module d'information pour sensibiliser les éducateurs sportifs à :
• L'engagement des personnes réticentes dans la pratique régulière d'une activité physique, notamment en association sportive.
• L'utilisation des outils d'accompagnement Saphyr.
Programme complet
Bulletin d'inscription



SAPHYR partenaire de la journée d'information "sport et santé"


Dans le cadre de la semaine nationale de lutte contre le cancer, du 21 au 27 mars 2011, mobilisons-nous et rejoignons l'équipe de France contre le cancer ! La visibilité : une arme utile contre le cancer.

Le comité des Vosges de la Ligue contre le Cancer organise samedi 26 mars à Épinal une journée d'information "sport et santé" à laquelle le CROSL participe en tenant un stand SAPHYR.
Plus d'infos en cliquant ici.



Forum des métiers et des formations du Sport


Comme chaque année, le CDOS 57 organise un Forum des métiers du sports pour vous orienter ou trouver un emploi.
SAPHYR Lorraine y présentera le rôle de l'intervenant SAPHYR dans le cadre d'un accompagnement de promotion de l'activité physique à des fins de santé.
Ce Forum a lieu mercredi 30 mars de 13h30 à 17h30 à Metz.
Plus d'infos ici.


Contact : Grazia Mangin
Tél. : 03 83 18 88 01
Courriel : grazia.mangin@lorraine-sport.com
Pour plus d'informations : http://lorraine.franceolympique.com/lorraine/newsletter/1783.html
Si vous ne souhaitez plus recevoir la newsletter, cliquez ici